Santé

Virus méningocoque B : étudiantes et étudiants fréquentant l'Est lyonnais, pensez à vous faire vacciner

Le 6 octobre 2022

Campagne de vaccination contre le méningocoque B - octobre 2022 - ARS Auvergne-Rhône-Alpes
Campagne de vaccination contre le méningocoque B - octobre 2022 - ARS Auvergne-Rhône-Alpes

La ComUE Université de Lyon soutient la campagne lancée par l'Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes et invite les étudiantes et étudiants lyonnais à se faire vacciner contre le nouveau variant de méningocoque B à l'origine de maladies graves comme les méningites ou les septicémies.

QU'EST CE QUE LE MÉNINGOCOQUE ?

Le méningocoque est une bactérie que l'on trouve fréquemment dans la gorge. En général, les méningocoques n’entraînent pas de maladies particulières. Toutefois, dans certains cas, ils peuvent provoquer des maladies très graves comme les méningites ou les septicémies. La transmission se fait par un contact rapproché et prolongé avec un malade ou un porteur sain.
Les études épidémiologiques ont permis d’identifier les populations à risques et les territoires concernés. Le taux d’incidence, jugé élevé, a poussé les autorités sanitaires à déclencher une campagne de vaccination ciblée.


QUI EST CONCERNÉ PAR LA VACCINATION ?

  • Les jeunes de 16 à 24 ans
  • Résidant dans l’Est lyonnais ou à Chambéry et les communes alentours
  • Et/ou fréquentant ce secteur de manière régulière, en particulier les lieux festifs (bars, discothèques).
  • Pour cette population, la vaccination est prise en charge à 100 % (gratuite)
    Voir les modalités sur le site de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes


OÙ PEUT-ON SE FAIRE VACCINER ?

  • Chez son médecin traitant avec une prescription au préalable et avance de frais ;
  • Dans les pharmacies, centres de santé et maisons des départements dans l'Ain, l'Isère et le Rhône ;
    Voir la liste complète des points de vaccination
Attention : Le prescripteur de l’ordonnance doit indiquer la mention "concerné(e) par la situation d’hyperendémie en région Auvergne Rhône Alpes".


Si la vaccination contre le méningocoque B n’est pas obligatoire, elle est fortement recommandée pour les 16-24 ans résidant ou fréquentant le secteur de l'Est lyonnais. L’objectif de cette campagne de vaccination est de protéger la population ciblée de formes graves. Elle n’empêche pas d’être contaminé.
La vaccination contre le méningocoque C (vaccins Neisvac, Meningitec ou Menjugate) et contre les méningocoques A, C, W et Y (Menveo et Nimenrix) ne protègent pas contre l’infection par le méningocoque B.


Pour en savoir plus sur les lieux de vaccination et les modalités